• Mise en place de la loi POPE

  • Informations sur les fournisseurs d'énergie

    Il est nécessaire de prendre à bras le corps les problèmes de dérèglement climatique et de réagir aussi rapidement que possible pour enrayer ces dysfonctionnements. Afin de prévenir de nouvelles dégradations, il est nécessaire de modifier en profondeur nos comportements de consommation énergétique. L’État a bien compris quelles étaient les conséquences néfastes de telles dérives, et c’est pour cela qu’ont été mises en place des mesures visant à réduire la consommation, mais également modifier l’origine des énergies. En effet, les énergies fossiles engendrent des problèmes d’acheminement sans parler des ressources qui se tarissent. C’est pourquoi il est nécessaire de se tourner vers les énergies renouvelables, et ce afin d’avoir une plus grande ressource, mais également moins de déchets à gérer. Si les énergies fossiles ont fait l’objet de plus de recherche et de développement que les énergies renouvelables, ces dernières sont pourtant porteuses de plus de potentiels. C’est pour cette raison que la politique énergétique du gouvernement a été mise en place et que des mesures permettant de mettre les énergies renouvelables sur le devant de la scène ont vu le jour. Les obligés que sont les fournisseurs d’énergie doivent être plus conscients des enjeux qui se jouent et afin qu’ils prennent pleinement partie dans cette transition, des Certificats d’économie d’énergie ont été élaborés.


    Les Certificats d’Économie d’Énergie : mesure phare de la loi POPE


    La loi POPE mise en route en 2005 a en son sein des mesures qui permettent une réelle avancée en matière d’économie d’énergie et de transition énergétique. La mesure mettant en place les CEE ou certificats d’économie d’énergie est l’une de celles qui a l’impact le plus important actuellement. En effet, cette dernière consiste à délivrer sous condition des certificats lorsque du matériel et des aménagements qui permettent des économies d’énergie sont mis en place. Ces derniers peuvent être partiellement remboursés par des obligés comme ici.


    fr be lu ca